L'Hypnose

"Clé d’accès" à nos capacités naturelles, l’Hypnose permet une meilleure qualité de vie au quotidien en se libérant de nos blessures, croyances limitantes et schémas bloquants. Grâce à notre imagination, nous libérons les émotions bloquées pour nous transformer.

 

Il existe plusieurs formes d'Hypnose regroupées en deux grandes familles : les Hypnoses dissociantes et les Hypnoses associantes.


Les formes d’Hypnoses dissociantes (Classique, Ericksonienne, Nouvelle) ont des objectifs plutôt "mécaniques" pour se libérer et Se ressourcer. Elles permettent de nettoyer des émotions et de libérer des événements, schémas ou blocages concrets et définis au niveau de l'Inconscient.

 

Les formes d'Hypnose associantes (Humaniste, Spirituelle ...) permettent en plus des libérations citées ci-dessus, de pouvoir Evoluer et Voyager.

 

L'Hypnose est également efficace dans l'entraînement à la concentration et à la performance pour les études, les examens scolaires et les compétitions sportives.

 

/ !\ Important :

L'Hypnose est une aide, un accompagnement en complément d'un suivi médical. Votre Hypnopraticien n'est pas médecin. Seul un médecin peut poser un diagnostic et lui seul est habilité à prescrire, modifier ou supprimer un traitement médical.

*****


Le Pouvoir des Mots


Un orateur parle du pouvoir de la pensée positive et des mots.


Un participant lève la main et dit :

“Ce n’est pas parce que je vais dire "bonheur, bonheur, bonheur !" que je vais me sentir mieux, ni parce que je dis "malheur, malheur, malheur !" que je me sentirai moins bien : ce ne sont que des mots, les mots sont en eux-mêmes sans pouvoir…”


L’orateur répond :

“Taisez-vous espèce d’idiot, vous êtes incapable de comprendre quoi que ce soit !”


Le participant est comme paralysé, il change de couleur et s’apprête à faire une répartie cinglante : 

“Vous, espèce de…”


L’orateur lève la main : 

“Je vous prie de m’excuser. Je ne voulais pas vous blesser. Je vous prie d’accepter mes excuses les plus humbles.”


Le participant se calme. L’assemblée murmure, il y a des mouvements dans la salle.


L’orateur reprend :

“Vous avez la réponse à la question que vous vous posiez : quelques mots ont déclenché chez vous une grande colère.

D’autres mots vous ont calmé. Comprenez-vous mieux le pouvoir des mots ?”


*****